ROLLOT Sélection Marie-Anne CANTIN

Solide fromage picard, le Rollot se présente le plus souvent sous la forme d’un disque ou d’un coeur, plus rarement d’une briquette. Le coeur est probablement une innovation récente, car autrefois les fermiers se préoccupaient peu de donner une forme attrayante à leurs fromages.

Un cousin du maroilles

Le Rollot a été créé par des moines qui s’étaient installés près de Montdidier, en Picardie, au début du XVIIe siècle. (Cette abbaye a aujourd’hui disparu.) Venus de l’abbaye de Maroilles, ces religieux continuèrent à l’identique la fabrication de fromages, auxquels ils donnèrent toutefois une forme différente. Louis XIV, à l’occasion d’un voyage dans les Flandres au printemps 1678, fit une étape à Orvillers pour se restaurer. On lui apporta un Rollot fabriqué par un certain Debourges. Le roi apprécia tellement le fromage qu’il demanda qu’on en serve à sa table et à la cour, et donna le titre de fromager royal au fermier, avec une pension de 600 livres réversible à ses enfants. Cet épisode marqua pour le Rollot le début d’une longue histoire.

Dégustation

Sous sa croûte orangée, le Rollot a un goût relevé et fruité assez proche de celui du maroilles. Toutefois, comme il est moins gros, il développe moins de puissance.
Je vous suggère une idée originale pour la Saint-Valentin. Prenez un coeur de neufchâtel et un coeur de Rollot. Coupez les fromages en deux et inversez les moitiés : vous servirez deux fromages bicolores aux saveurs contrastées.