Fourme d’Ambert

Fourme vient du vieux français forme, qui a donné fourmaige, formage, puis fromage. La production de la première faisait dans le Puy-de-Dôme, sur le territoire de cinq cantons autour de Saint-Flour.

Dégustation

La Fourme d’Ambert est un bon fromage, doux pour un bleu, avec un goût de persillé particulièrement discret.
Il y a une vingtaine d’années, la mode était à la fourme d’Ambert au porto. On prenait une demi-fourme que l’on évidait partiellement avec une cuillère. On malaxait la chair prélevée avec du porto, et on remettait la pâte obtenue dans la fourme, que l’on plaçait pendant une journée au réfrigérateur. Le fromage ainsi préparé était servi sur des buffets, tartiné ou à manger à la cuillère. Je crois que cette mode est complètement passée, mais si le coeur vous en dit…